Rallye automobile de la Châtaigne…..

Rallye automobile de la Châtaigne…..

  Rallye automobile de la Châtaigne…..

Il y a quarante ans……Le survol de Bernard Béguin!!!!!!!

Les 13 et 14 octobre 1979, le bébé de l’ASA Morvan fête sa douzième édition.  Il est une des épreuves majeures du championnat de France des rallyes avec le coefficient maximum 5 et compte pour le championnat d’Europe (coeff 1) ainsi que pour le trophée européen Opel et le trophée Michelin. Le rallye est doté de 7.000.000 Francs de prix.

Grâce à des amis, l’ASA Morvan alors présidée par Daniel Dupard, signe un contrat de partenariat avec le Casino de Santenay. C’est une première dans le genre et du coup le rallye devient « Rallye de la Châtaigne-Casino de Santenay ». Les vérifications techniques et administratives se tiennent le vendredi près du casino qui offre une nuitée gratuite dans son nouvel hôtel, aux concurrents éloignés.

Pour répondre au cahier des charges de la FIA et de la FFSA, le parcours concocté par Jean Moncharmont est long de 680 km dont 320 km d’épreuves spéciales sur toute fermées. La direction de course est assurée par François Chambellan (Dijon) et Roland Cuynet (Champagnole).

 

Le parcours se décompose en trois parties qui sont tout sauf des parties de rigolade :

– samedi à 10 heures : prologue de 11,3 km à partir de Paris l’Hôpital et retour à Santenay.

– samedi départ de la première étape à 13 heures pour trois épreuves spéciales à effectuer deux fois : les Gorges de la Canche (8,8km), Glux-Anverse-Mont-Beuvray (14,2 km) et Uchon (23,5 km). Arrivée de l’étape à Autun à 18h 30.

– samedi départ de la seconde étape à 21h30 d’Autun pour trois épreuves spéciales à effectuer quatre fois : La Croisette (9,1 km), Arleuf-Villapourçon (15,5 km) et le terrible Mont Beuvray long de 32,1 km, le départ étant donné aux Bourbas près de Villapourçon.

Arrivée finale à 6h03 à Autun Place du Champ de Mars.

Les assistances sont pour la plupart stationnées à Saint-Léger sous Beuvray et à Saint-Prix. Le PC course est à la salle des fêtes de Saint-Léger sous Beuvray. Les classements sont traités par le gros ordinateur et la photocopieuse de Promo Course. C’est un progrès notoire…..

 

C’est par un temps purement automnal que se déroule le rallye. Samedi après midi il tombe des cordes ce qui provoque des coulées de boue,  le premier passage du Beuvray est annulé.  Des arbres se couchent sur la route dans Uchon, la course est arrêtée mais peut repartir. La nuit sera heureusement  plus calme.

 

Il y a 86 partants et le plateau est somptueux avec les ténors du championnat de France : Bernard Béguin et son fidèle Jean-Jacques Lenne (Porsche 911SC 3L), Michèle Mouton-Françoise Conconi (Fiat Abarth), Francis Vincent (Porsche 911 SC), Jean-Hugues Hazard (Porsche 3L), le team Wolskwagen avec Alain Cudini et Panciaticci au volant de Golf d’usine, Jean-Louis Clarr (Opel Kadette GTE préparée par le sorcier Simon), Jean-Pierre Manzagol (R5 Turbo), Yves Loubet (Opel Kadett GTE), Dany Snobeck etc.……

En tête du début à la fin Bernard Béguin signe une victoire sans partage avec trois minutes d’avance sur Michèle Mouton et quatre sur J-H Hazard qui décroche le Groupe 3. Béguin est sacré Champion de France alors qu’il reste trois rallye à disputer.

coté médias: 

Le Groupe 2 revient à Alain Cudini et le Groupe N à Jean-Louis Clarr. 50 équipages seront classés. c’est la ruée. Envoyé spécial d’Echappement, l’ami Jean-Claude Lamorlette consacre pas moins de cinq pages à la Châtaigne, dans Auto Hebdo, Yves Guittet raconte en détail le week end de Jean Louis Clarr sur trois pages…….L’Equipe fait une demi page et la presse régionale n’est pas en reste. Il y a même la télévision FR3 Bourgogne.

 

En nombre au départ les régionaux tirent leur épingle du jeu : En Groupe 1, Robert Tkaczyk-Gilles Bertrand (WW Sirocco) sont cinquièmes, suivis par Jean-François Bouland-Jean Lanni qui gagnent la classe 2 avec la Simca Rallye 3. Un p’tit jeune qui débute, Joel Thiery assisté de Meunier, franchit l’arrivée en 15e position avec une Simca Rallye 2.

En Groupe 2, derrière les intouchables Cudini et Laborie, Jean-Louis Montriaud et Paul Guinet réussissent l’exploit d’amener leur petite Peugeot 104 ZS à la troisième place. Les Autunois Cornu-Gaunet arrachent une belle sixième place avec la Talbot Subeam.

 

Quarante plus tard le rallye de la Châtaigne est toujours là, solide au poste avec des nouvelles têtes, des nouvelles règles et des moyens de communication sans commune mesure avec ce qui se faisait en 1979. Les bolides de  cette époque sont devenus des VHC et les Anciens ont pris quelques rides mais plusieurs d’entre eux, roulent toujours. Elle n’est pas belle la vie………

 

J.M

L’équipe de l’ASA MORVAN 

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu