A la découverte des épreuves spéciales du rallye d’Autun 2018 !!!

A la découverte des épreuves spéciales du rallye d’Autun 2018 !!!

On ne va pas vous dire que les épreuves spéciales du rallye d’Autun-La Châtaigne ressemblent à celles de l’Ardèche ou de la Corse, ni encore à celles du Touquet et des rallyes de plaine. Non, dans le Morvan, massif montagneux et boisé à cheval sur les quatre départements de la Bourgogne et dont le plus haut sommet culmine à 902 mètres, les routes que vous trouverez sont typiques de cette région rurale et verdoyante. Comme elles montent, descendent et tournent quand même pas mal, elles vous donneront à coup sur, un grand plaisir de pilotage.

ES 1 – Barnay – Savilly – Villiers

Cette mise en bouche ne manque pas de sel…..

Les premiers kilomètres se parcourent en légère montée sur une route communale desservant habituellement les champs et la forêt. Le bitume est parfois recouvert d’herbe en son axe.  Les enchaînements  que l’on peut qualifier de jouissifs, précèdent une partie plus rapide qui demande de la précision dans le pilotage jusqu’à un « gauche » en équerre qui commande une ligne droite. Le spectaculaire  passage dans le hameau des Renauts près de Savilly, est  très fréquenté par le public. Après, la route s’élargit un peu mais il faut de la vigilance pour passer au mieux les courbes et virages plus serrés qui emmènent vers Villiers en Morvan puis qui descendent vers l’arrivée.

DELAPORTE -Olivier-rallye-autun-2018

ES 2 – Chissey en Morvan – Ménessaire – Moux en Morvan

Le profil de ce plat de résistance peut s’accommoder à toutes les sauces.

Pour certains ce sera, rapide et pour d’autres, tourmenté. C’est ce qui fait le charme de cette très belle épreuve spéciale qui se situe sur trois départements : Saône et Loire, Côte d’Or et Nièvre. Dans le « 71 », sur le D.276 après l’acrobatique traversée de Ruisselle et Faye, et le D.302,  la cavalerie pourra rugir sur de belles allonges  suivies de gros freinages avant des changements de direction. Dans le « 21 » et « 58 », ça tourne beaucoup et le passage dans le village de Mennessaire reste un must. Attention les murs sont solides dans le Morvan…… La descente sur Moux par le hameau de Chaumien, procurera bien ses sensations que vous aurez le temps de commenter lors du point Dédicaces à l’entrée de ce pittoresque et sympathique village.

asa-morvan-rallye-autun-2018-la-chataigne-rallye-2018-porsche-rallye

ES 3 – Lucenay-l’Evêque – Le Caprissot – Sommant

 

Ce sera fromage ou dessert selon votre envie……

Les cinq premiers kilomètres sont en montée et en forêt. Ici s’enchaînent sans interruption pifs-pafs, virages, courbes, épingles et quelques courtes relances pour souffler. Dans ce secteur, la puissance sera primordiale pour grignoter des secondes. Sur le plateau, c »est un moment plus rapide jusqu’au fameux gauche 90° du Caprissot. Puis sur une route communale on plonge ensuite dans la forêt en slalomant jusqu’à une équerre droite qui emmène vers le piégeux passage   dans le hameau de  Allye et  à l’arrivée.

 

SS 4 –  La Spéciale Spectacle « Augustodunum »

Quitte à créer une épreuve spectacle à Autun, autant la faire dans un site prestigieux et chargé d’histoire. Le circuit de 1,6 km tracé rue de la Maladière puis vers le Théâtre romain et ses abords donnera bien des sensations aux pilotes et permettra au public assis en toute sécurité sur les gradins d’en prendre plein le yeux.

 

Le savez-vous ?

 

Les épreuves spéciales de Barnay et Lucenay ont été empruntées pour la première fois lors de l’édition 1977 de la Châtaigne, alors inscrite au Championnat de France et Championnat d’Europe des rallyes.

Jean Louis Clarr au Rallye de la Châtaigne 1973 avec Jean Pierre Peyroux (002)

A Barnay, l’arrivée se situait à la fameuse équerre droite avant la  ligne droite menant aux Renauts soit une distance de 6,2km. Le record était réalisé par Bernard Darniche au volant de la Lancia Stratos en 3’48 ». Guy Fréquelin qui faisait débuter l’Alpine A 310 Groupe 4, suivait à une seconde.

Victoire Alpine A310 Gr4 au rallye Autun La Châtaigne 1977 - équipage Guy FREQUELIN et Jacques DELAVAL (002)

A Lucenay-Sommant, la fin de l’ES était différente car on ne passait pas à Allye. La distance était de 9,1 km. Là encore Bernard Darniche s’était montré le plus rapide en 5’04 » pour une seconde devant Guy Fréquelin. Au final ce dernier l’avait pourtant emporté de 36 secondes.  A noter que cette année là et pour répondre au  cahier des charges de la FFSA, le parcours total affichait 764 km dont 366km en épreuves spéciales. Il fallait des voitures solides et des bras puissants pour aller au bout……

Lancia Stratos Gr4 Bernard DARNICHE - Alain Mahé (Rallye de La Châtaigne 76) dans l'ES d'Uchon (002)

Cette édition 1977 restera sans doute à tout jamais comme étant celle du record de spectateurs. Partout il y avait un public considérable, notamment au Mont Beuvray et à Montceau les Mines où le rallye faisait escale entre l’étape de jour et celle de nuit.

Jean Moncharmont

Chargé de Presse

Cet article a 4 commentaires

  1. Je me réjouis déjà d être là dans une semaine.
    Bravos raphael

    1. Merci Pierre, ravi de ta présence.

  2. comment trouver des lieux où on puisse voir correctement les voitures avec securite?
    Je voudrais emmener mon petit fils de 11 ans

    1. Bonjour Josette, vous pouvez profiter pleinement du rallye et des véhicules en totale sécurité dans les gradins du Théatre Romain d’Autun.

Laisser un commentaire

Fermer le menu